Déjà 4241 signatures !
inscrivez vous à la newsletter
Ils demandent l’annulation des dettes odieuses

Dr. Muhammad Abdul Bari, Secrétaire Général du Conseil Musulman de Grande-Bretagne

Rabbi Dr Tony Bayfield, Chef du Movement for Reform Judaism, Royaume-Uni

François Bayrou, président du MODEM, candidat à l’élection présidentielle, France

Noam Chomsky, Linguiste, Etats-Unis

Giovanni Conso, Ancien ministre de la Justice italien

Révérend David Deeks, Secrétaire Général de l’Eglise Méthodiste, Royaume-Uni

Harlem Désir, secrétaire national à la mondialisation du parti socialiste (PS), France

Dario Fo, Prix Nobel de littérature

Monseigneur Gaillot, Evêque français de Partenia

Susan George, Ecrivain & Présidente du conseil du Transnational Institute, Amsterdam, Pays-Bas

Stéphane Hessel, ancien Ambassadeur de France

Ervin Laszlo, Président du Club de Budapest, Hongrie

Kjell Magne Bondevik, Ancien premier ministre, Norvège

Federico Mayor Zaragoza, Ancien directeur de l’UNESCO, Espagne

Rigoberta Menchu, Prix Nobel de la Paix, Guatemala

Danielle Mitterrand, Présidente de France Libertés

Adolfo Perez Esquivel, Prix Nobel de la Paix, Argentine

Harold Pinter, Dramaturge, Prix Nobel de Littérature, Royaume Uni

Monseigneur Portella Mbuyu Louis, Evêque de Kinkala, Congo Brazzaville

Rabbi Danny Rich, Chief Executive of Liberal Judaism, Royaume-Uni

Vandana Shiva, Ecologiste et physicienne, Inde

Erik Solheim, ministre du développement international, Norvège

Joseph Stiglitz, Prix Nobel d’Economie, Ancien économiste en chef de la Banque mondiale

Aminata Traoré, Ecrivain, ancien ministre de la Culture, Mali

Archevêque Desmond Tutu, Prix Nobel de la Paix, Afrique du Sud

Dominique Voynet, candidate des Verts à l’élection présidentielle, France

Michel Warschawski, Président du Alternative Information Center, Israël

Jean Ziegler, Ecrivain, Suisse
La dette odieuse en 9 questions
  • Trop souvent, les pays riches ont prêté à des dictateurs qu’ils savaient corrompus ou criminels ;
  • Les populations des pays concernés n’ont jamais vu la couleur de ces fonds… mais les pays riches leur demandent de rembourser.

 

Exigeons l’annulation des dettes odieuses ! 2 clics suffisent :

Envoyez au président de la République la pétitition pour l'annulation de la dette odieuse
Ecrivez à votre député

PDFTélécharger le dossier de presse